Accueil  | Présentation du CDSA .: www.cieltropical.com ::
Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie
Comité de Rédaction : Emile BIDOUX  -   Dernière mise à jour : 19 Novembre 2017  |  Prochaine mise à jour : 01 Décembre 2017
(Des mises à jour peuvent intervenir avant la date en fonction des événements)
 ::: Contact    Martinique : latitude : 14°N / longitude : 61°W    Participer aux activités  |   Espace membre |  Adhérer   

 Le CDSA Martinique :
 Historique,
 principes, enjeux
.: plus... 

 
:: Formes d'intervention

.: plus... 

 
:: Activités en cours
.: Novembre 2017
.: Septembre 2017

.: voir aussi :
    - "Les infos du CDSA"

 
RUBRIQUE
INSTRUMENTS
 
Objet céleste
Objet céleste
Croissant de Lune
du 26 septembre 2009
© photo E. Lostau
 
Bien Observer le Soleil
 
:: Navigation  

RUBRIQUE "POUR BIEN DEBUTER"

:: Etoiles filantes de fin d'année

Etoiles filantes de novembre et décembre : Léonides et Géminides.

 

 

 

Après le passage de la Terre dans l’essaim d’étoiles filantes appelé « Orionides » le 21 octobre, elle va rencontrer  l’essaim des « Léonides » en novembre et celui des « Géminides » en décembre.

 

Des indications pour l’observation de ces étoiles filantes sont données en fin de texte, après quelques rappels de généralités sur ce phénomène.

 

 

Le passage de la Terre dans un essaim d’étoiles filantes n’est pas rare, il se produit environ une fois, voire deux fois  par mois et pour les admirer il suffit d’un peu de patience. Rappelons toutefois le plus souvent le spectacle attendu n’est pas au rendez-vous ; pour de multiples raisons dont l’état du ciel et surtout des difficultés de la prévision.

 

 

 Les étoiles filantes sont de minuscules poussières extraterrestres qu’on appelle météorides. Ils sont, constituées d’agrégats de matière rocheuse (silicates) provenant d’une comète ou d’un astéroïde. Ces petits corps célestes tournent autour du Soleil selon une orbite elliptique (cercle plus ou moins  aplati).En se rapprochant du Soleil les comètes (boules de neige sale) éjectent des matériaux qui vont former un essaim de petites particules solides trainant derrière la comète.

 

Dans son mouvement annuel autour du Soleil la Terre peut traverser un essaim qui donnera naissance à une pluie  d’étoiles filantes. En effet ces « grains de sable », pénètrent l’atmosphère terrestre avec une vitesse de plusieurs dizaines de Km/s, soit environ 60Km/s pour les Perséides, c’est à dire 210.000 km/h et une peu plus pour les Léonides qui filent à 70 km/h. Ils s'échauffent et atteignent la température de 2000°C. Alors ils se consument en une fraction de seconde en dessinant des trainées lumineuses dans le ciel (ce qu’on appelle un météore). Ce phénomène se produit à une centaine de kilomètres d’altitude (entre 120 et 90 km) et n’affecte pas la navigation aérienne.

 

 

Les essaims sont d’immenses nuages de plus d’un million de km de long qui contiennent  des milliards de particules. Les  poussières sont espacées entre elles, de quelques dizaines à quelques centaines de kilomètres, d’où la difficulté de prévoir avec précision la concentration de particules que la Terre rencontrera lors du passage dans l’essaim. 

 

 

Les étoiles filantes d’un même essaim semblent, par effet de perspective, provenir d’un même point du ciel appelé le « radiant », qui donne d’ailleurs son nom à l’essaim. L’essaim le plus connu car le plus médiatisé est celui du mois d’août nommé essaim des « Perséides », son radiant est dans la constellation de Persée, proche de Cassiopée.

 

 

La Terre traversera l’essaim des «Léonides » du 6 au 30 novembre 2017 avec un maximum prévu le 17. On attend tout au plus une dizaine de météores par heure. Le radiant est dans la constellation du Lion qui se lève en fin de nuit à cette époque de l’année. La Lune qui se lèvera à 05h17 ne sera pas gênante pour l’observation. Cet essaim est composé de débris de la comète « 55 Temple –Tuttle » qui tourne autour du Soleil en 33 ans. Son diamètre estimé est de 2 km.  On observera le ciel dans la nuit du 17 au 18, quelques heures avant l’aube. On pourra également scruter le ciel la nuit précédente du 16 au 17.

 

 

En décembre la terre traversera l’essaim des « Géminides » entre le 04 et le 17 décembre, avec un maximum d’étoiles filantes vers le 14 déc. Le ZHR (voir définition plus bas) est de 120. Les spécialistes estiment que l’on pourrait voir entre 50 et 80 météores en une heure. Le radiant se situe dans la constellation des Gémeaux qui apparaît au-dessus le l’horizon  vers 21h à cette époque de l’année. La Lune qui se lèvera à 03h du matin le 14 ne devrait pas gêner l’observation qui pourra se faire à partir de minuit, dans la nuit du 13 au 14 décembre.

 

Les Géminides ne proviennent pas d'une comète, contrairement aux essaims les plus connus (Perséides, Léonides)  mais d'un astéroïde nommé « 3200 Phaethon ». Son diamètre est estimé à 2,5 km et il fait une révolution autour du Soleil en 524 jours.

 

L’astéroïde à reçu ce nom, qui est celui  du fils d'Helios, dieu grec personnifiant le Soleil, à cause de sa trajectoire qui l'amène très près de notre étoile (1) .

 

 

La chaise longue est un très bon outil d’observation des étoiles filantes. Et ne soyez pas trop déçus si vous n’en voyez pas, vous aurez au moins pu observer les constellations du ciel et suivre la trajectoire de quelques satellites, en attendant un prochain passage ! .

 

 

Emile BIDOUX / CDSA

 

 

 

TERMINOLOGIE

 

 

Météore: Phénomène lumineux résultant de l’entrée dans l’atmosphère terrestre d’un corps céleste

 

Ce corps porte le nom de météorïdes et ses fragments que l’on retrouve éparpillés sur le sol sont des météorites.

 

 Si l’éclat du phénomène est important on parle de bolides.

 

Les corps célestes de petite dimension qui se consument en traversant l’atmosphère sont des étoiles filantes.

 

ZHR : taux horaire moyen pour un observateur idéalement placé sous un ciel d'un noir parfait et sous un radiant se situant au zénith.

 

- « Que sais- je » 3146 Emile BIEMONT Météores et phénomènes lumineux dans l’atmosphère terrestre.

 

- J.Vaubaillon Observatoire de Paris

 



[1] La mythologie nous enseigne (Ovide 43 AV J-C 18 APJ-C) que l’inexpérience de Phaethon,  conduisant le char de son père tiré par les chevaux solaires, a provoqué l’embrasement de la Terre.

 



 
:: Ephémérides
 .: CIEL du mois

 .: CARTES du ciel

 .: Ephémérides annuelles
   . Phases de la Lune
   . Eclipses de Lune
   . Visibilité des planètes
   . Conjonctions et
     oppositions des planètes

 
:: Articles
 Etoiles filantes de fin d'année
Etoiles filantes de novembre et décembre : Léonides et Géminides.       Après le passage de la...
 
 


Conditions d'utilisation du site  |   Contacts  |   Présentation du CDSA  |   Plan du site  |   Liens

Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie - CDSA Martinique


CDSA Martinique - Conception graphique David NOËL