Accueil  | Présentation du CDSA .: www.cieltropical.com ::
Club de Découverte des Sciences Astronomiques
Comité de Rédaction : Emile BIDOUX  -   Dernière mise à jour : 16 Février 2020  |  Prochaine mise à jour : 21 Mars 2020
(Des mises à jour peuvent intervenir avant la date en fonction des événements)
 ::: Contact    Martinique : latitude : 14°N / longitude : 61°W    Participer aux activités  |   Espace membre |  Adhérer   

 Le CDSA Martinique :
 Historique,
 principes, enjeux
.: plus... 

 
:: Formes d'intervention

.: plus... 

 
:: Activités en cours
.: Avril 2020
.: Octobre 2019

.: voir aussi :
    - "Les infos du CDSA"

 
RUBRIQUE
INSTRUMENTS
 
Objet céleste
Objet céleste
Croissant de Lune
du 26 septembre 2009
© photo E. Lostau
 
Bien Observer le Soleil
 
:: Navigation  

RUBRIQUE "POUR BIEN DEBUTER"

:: Comète en vue

 Une comète à l’horizon.

La presse spécialisée a annoncé depuis quelques temps l’arrivée d’une comète qui pourrait être visible à l’œil nu dans les prochaines semaines.

Il s’agit de C/2019 Y4 (Atlas)[1] qui a été découverte par l’un des observatoires de Mauna Kea à Hawaï, en décembre 2019.

Les spécialistes sont encore divisés sur la magnitude[2] pouvant être atteinte par cet astre. Les plus prudents tablent sur une valeur de 2, mais tous estiment qu’elle sera probablement visible à l’œil nu vers la mi-mai.

Elle sera à sa distance la plus courte du Soleil (périhélie), soit 38 millions de kilomètres[3], le 31 mai 2020.

L’orbite d’Atlas » ressemble à celui de la comète avec C/1844 Y1 , appelée « grande comète de 1884 », visible à l’œil nu, dont il pourrait s’agir d’un fragment.

Le schéma ci-dessous indique le parcours de la comète dans le ciel de la Martinque d’avril à juin. Elle se situe actuellement sous la constellation de la Grande Ourse et se dirige vers « Persée » et le « Taureau» .

On peut essayer de la repérer par rapport à la magnifique Vénus qui est dans les parages.

 

Ce tableau donne :

-         La magnitude ou éclat de la comète (voir plus haut). D’après les estimations de Dan Green, de l’université de Cambridge, plus optimistes que celles de Nicolas Biver, de l’observatoire de Paris.

-         Les heures de son lever et de son coucher.

-         L’heure du passage au méridien de la Martinique et la hauteur au-dessus de l’horizon au moment de ce passage. On remarque qu’il a toujours lieu en plein jour.

-         La hauteur de la comète à 19 heures, jusqu’à la mi-mai i et à 06 heures du matin en juin, ainsi que son azimut[4].

Elle sera d’abord visible le soir au crépuscule à une hauteur relativement faible, puis le matin à l’aube en juin, très peu de temps avant le lever du Soleil.

En métropole elle est circumpolaire, c’est-à-dire qu’elle ne se couche pas et reste visible toute la nuit jusqu’au 21juin.

Les astronomes amateurs disposant d’un télescope ou d’une lunette peuvent commencer à la traquer. Les autres devront attendre le mois de mai.

Remarque importante en guise de conclusion.

A plusieurs reprises nous avons annoncé le passage de comètes qui promettaient un beau spectacle et nous avons été le plus souvent déçus.

Alors ne nous emballons pas et attendons sereinement, d’autant plus que nous ne sommes pas idéalement situés.

Emile BIDOUX.

Sources :

Sites de Futura Sciences, Cieletespace et Nasa.



[1] Dénomination des comètes :

-          C indique que la comète à une période supérieure à 200 ans. Notre comète a une période de 4000 à 5000 ans

-          2019 précise l’année de la découverte.

-          Y est la quinzaine de la découverte, en l’occurrence la dernière quinzaine de l’année.

-          4 est le numéro chronologique des découvertes durant la quinzaine.

-          Atlas est le nom du découvreur, ou celui de l’observatoire qui l’a détecté, ou un autre nom.  Dans notre cas c’est l’acronyme de « Asteroid Terrestrial-Impact Last Alert System»

 

[2] Un système d'évaluation de la brillance, ou l’éclat, des astres a été mis en place dès

l'Antiquité (Hipparque 200 AV J-C), dont les principes seront repris par Ptolémée (120 AP J-C)

qui permettait de les comparer en rangeant les étoiles visibles à l'oeil nu en six classes : les

plus brillantes étaient dites de première grandeur, les plus faibles de sixième grandeur.

Les astronomes utilisent aujourd’hui la notion de magnitude qui coïncide à peu près avec

"grandeurs" définies par les anciens.

Magnitudes apparentes de quelques étoiles: SOLEIL  - 26,7.LUNE – 12,9            Vénus  -4,6 au

maximum, SIRIUS  - 1,58, VEGA + 0,14                          

Une paire de jumelles permet de voir des étoiles de magnitude = 9.

Une lunette jusqu'à m= 11,5. Les grands télescopes m=20.

 

[3] Pour mémoire la distance Terre-Soleil vaut 150 millions de kilomètres.

[4] Direction sur l’horizon, à partir du nord vers l’est, comptée de 0° à 360°. L’est correspond à 90°, le sud à 180° et l’ouest à 270°. La comète s’observera dans une direction proche du nord, puis à l’est.

 
:: Ephémérides
 .: CIEL du mois

 .: CARTES du ciel

 .: Ephémérides annuelles
   . Phases de la Lune
   . Eclipses de Lune
   . Visibilité des planètes
   . Conjonctions et
     oppositions des planètes

 
:: Articles
 Comète en vue
 Une comète à l’horizon. La presse spécialisée a annoncé depuis quelques temps l’arrivée...
 
 


Conditions d'utilisation du site  |   Contacts  |   Présentation du CDSA  |   Plan du site  |   Liens

Club de Découverte des Sciences Astronomiques - CDSA Martinique


CDSA Martinique - Conception graphique David NOËL