Accueil  | Présentation du CDSA .: www.cieltropical.com ::
Club de Découverte des Sciences Astronomiques
Comité de Rédaction : Emile BIDOUX  -   Le site est en cours de mise à jour... Merci de votre patience.
(Des mises à jour peuvent intervenir avant la date en fonction des événements)
 ::: Contact    Martinique : latitude : 14°N / longitude : 61°W    Participer aux activités  |   Espace membre |  Adhérer   

 Le CDSA Martinique :
 Historique,
 principes, enjeux
.: plus... 

 
:: Formes d'intervention

.: plus... 

 
:: Activités en cours
.: Décembre 2021
.: Novembre 2021

.: voir aussi :
    - "Les infos du CDSA"

 
RUBRIQUE
INSTRUMENTS
 
Objet céleste
Objet céleste
Croissant de Lune
du 26 septembre 2009
© photo E. Lostau
 
Bien Observer le Soleil
 
:: Navigation  

RUBRIQUE "POUR BIEN DEBUTER"

:: Leonard: la comète de fin d'année

 

La comète de fin d’année.

Une comète est annoncée pour le mois de décembre 2021. Elle a été baptisée « Leonard » ou C/2021 A1 pour les astronomes.

Sa découverte remonte à une année. Elle a été aperçue pour la première fois en janvier 2020 avec un télescope de l’observatoire du « Mont Lemmon Sky Center » en Arizona.

Elle se rapproche du Soleil et de la Terre, dont elle passera à la distance la plus courte, soit 36 millions de kilomètres, le 12 décembre 2021. Le 3 janvier 2022 elle "frôlera" le Soleil à la vitesse de 71 km/s à la distance de 92 millions de kilomètres et s’en éloignera définitivement, car à la différence de la plupart des comètes dont l’orbite est une ellipse et qui ont un rendez-vous régulier avec le Soleil, celle de Leonard est hyperbolique, c'est-à-dire non fermé.  

Elle sera visible avec un petit instrument, voire à l’œil nu avec un peu de chance car sa magnitude[1] estimée à 8 pourrait descendre à 4.

On l’observera en Martinique en deuxième partie de nuit jusqu’à la mi-décembre.

Voici les heures de lever (à 10 minutes près) : le 05/12 à 02h48, le 08/12 à 03h36, le 10/12 à 04h24 et le 12/12 à 05h24 soit environ 1 heure avant le lever du Soleil. A partir du 15 décembre elle se lève après le Soleil et n’est plus visible le matin mais le soir. Son coucher a lieu à 18h42 le 15/12, soit une heure après celui du Soleil et environ 1 heure avant celui de Vénus qui se trouve « au-dessus" de Leonard.

La carte ci-dessous montre son parcours dans le ciel. Le 05/12 elle est proche de l’étoile Arcturus de la constellation du Bouvier, se déplace en direction d’Antarès puis vers Altair.

 

Petit rappel sur les comètes :

Depuis plus de deux siècles nous savons que les comètes sont, comme les planètes, des objets soumis au champ de gravitation solaire. Elles se déplacent sur des orbites très excentriques qui les emmènent, dans certains cas, à de très grandes distances héliocentriques (du Soleil), au-delà de l'orbite des planètes géantes les plus lointaines. Notre connaissance de la nature physique des comètes est plus récente. C'est vers 1950 que l'américain Fred Whipple (1906-2004) a émis l'hypothèse qu'il s'agissait de petits corps d'un diamètre de l'ordre de quelques kilomètres, constitués essentiellement de glace d'eau et de roches.

Les comètes appartiennent au système solaire. Elles sont « stockées » dans le « nuage de OORT » à 100.000 U.A [i]du Soleil, ou dans la « ceinture de KUIPER », au-delà de l’orbite de Neptune.

De temps en temps l’une de ces « boules de neige sale » quitte son orbite et vient frôler le Soleil en libérant les gaz et matériaux qui s’évaporent avec l’augmentation de la température.

Loin du Soleil les comètes ne sont constituées que de leur noyau, ce qui les rend inaccessibles à l'observation, compte-tenu de la petite taille et du faible éclat de celui-ci. Lorsque la comète se rapproche du Soleil la température de la surface du noyau s'élève et les glaces se subliment (passent de l’état de glace à celui de vapeur), entraînant l'éjection de gaz et de poussières. Ces poussières, diffusant la lumière solaire, émettent un rayonnement observable depuis la Terre. On voit apparaître une "chevelure", encore désignée par son nom latin "coma", qui s'étend au fur et à mesure que la comète se rapproche du Soleil. Si la comète est suffisamment "active", c'est-à-dire si l'éjection de gaz et de poussières est suffisante, on voit se dessiner deux queues, l'une large et incurvée, l'autre étroite et rectiligne. La première est due à des poussières qui diffusent la lumière solaire ; la seconde est due à des gaz ionisés dont la fluorescence est excitée par le rayonnement solaire.

Emile BIDOUX 28/11/2021

 

 

 



[1] Un système d'évaluation de la brillance, ou l’éclat, des astres a été mis en place dès l'Antiquité (Hipparque 200 AV J-C), dont les principes seront repris par Ptolémée (120 AP J-C) qui permettait de les comparer en rangeant les étoiles visibles à l'œil nu en six classes : les plus brillantes étaient dites de première grandeur, les plus faibles de sixième grandeur.

Les astronomes utilisent aujourd’hui la notion de magnitude pour caractériser l’éclat d'un astre en l'inscrivant sur une échelle logarithmique correspondant à la réponse que la physiologie humaine donne au signal lumineux

Notre cerveau ne réagit pas proportionnellement à l’éclat reçu par l’œil mais de façon logarithmique.

La magnitude apparente d’un corps céleste, vu de la Terre, est définie conventionnellement à partir de son éclat apparent. Elle coïncide avec les "grandeurs" définies par les anciens, HIPPARQUE et PTOLEMEE, qui nous l’avons vu, classaient les étoiles en 6 grandeurs.

La 6ème grandeur correspondait aux étoiles justes visibles à l’œil nu. Plus la grandeur augmente et moins l'étoile est visible.

Magnitudes apparentes de quelques étoiles:

Soleil  - 26,7.   Lune – 12,9     Vénus  -4,6 au maximum     Sirius  - 1,58        Véga + 0,14                      

Une paire de jumelles permet de voir des étoiles de magnitude = 9.

Une lunette jusqu'à m= 11,5. Les grands télescopes m=20.

 

 



[i] U.A Unité astronomique. Unité de distance valant 149 597 871 kilomètres, soit approximativement la distance Terre-Soleil.



 
:: Ephémérides
 .: CIEL du mois

 .: CARTES du ciel

 .: Ephémérides annuelles
   . Phases de la Lune
   . Eclipses de Lune
   . Visibilité des planètes
   . Conjonctions et
     oppositions des planètes

 
:: Articles
 Leonard: la comète de fin d'année
  La comète de fin d’année. Une comète est annoncée pour le mois de décembre 2021. Elle a été...
 
 


Conditions d'utilisation du site  |   Contacts  |   Présentation du CDSA  |   Plan du site  |   Liens

Club de Découverte des Sciences Astronomiques - CDSA Martinique


CDSA Martinique - Conception graphique David NOËL