Accueil  | Présentation du CDSA .: www.cieltropical.com ::
Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie
Comité de Rédaction : Emile BIDOUX  -   Dernière mise à jour : 13 Juillet 2018  |  Prochaine mise à jour : 29 Juillet 2018
(Des mises à jour peuvent intervenir avant la date en fonction des événements)
 ::: Contact    Martinique : latitude : 14°N / longitude : 61°W    Participer aux activités  |   Espace membre |  Adhérer   

 Le CDSA Martinique :
 Historique,
 principes, enjeux
.: plus... 

 
:: Formes d'intervention

.: plus... 

 
:: Activités en cours
.: Juillet 2018
.: Septembre 2017

.: voir aussi :
    - "Les infos du CDSA"

 
RUBRIQUE
INSTRUMENTS
 
Objet céleste
Objet céleste
Croissant de Lune
du 26 septembre 2009
© photo E. Lostau
 
Bien Observer le Soleil
 
:: Navigation  

RUBRIQUE "POUR BIEN DEBUTER"

:: Mars en opposition le 27 juillet


L’opposition de la planète Mars du 27 juillet 2018.

La planète Mars, connue également sous le nom de « planète rouge », sera en opposition le 27 juillet 2018. C'est-à-dire qu’elle sera dans la direction de la Terre et du Soleil, du côté  opposé à celui-ci. On voit sur le schéma ci-dessous qu’elle sera alors à la distance la plus courte de la Terre.

 

Les astronomes profiteront des jours qui encadrent l’opposition pour pointer leurs télescopes dans sa direction car son diamètre apparent sera maximum[1] et elle sera visible tout au long de la nuit[2].

Le 27 juillet l’éclat [3]de Mars sera plus faible que celui de la brillante Vénus, mais supérieur à celui de Jupiter.

Les planètes supérieures[4] reviennent régulièrement en opposition. Les astronomes définissent la « révolution synodique » comme l’intervalle de temps qui ramène une planète dans une même configuration Terre-planète-Soleil, c'est-à-dire à la même place dans le ciel par rapport au Soleil, vu de la Terre.  C’est en l’occurrence une opposition.

 Pour Mars la révolution synodique[5] et de 780 jours, soit 2 ans et 49 jours ou encore 26 mois. Elle n’est que de 584 jours pour Vénus et vaut 399 jours pour Jupiter.

La précédente opposition de Mars a eu lieu le 22 mai 2016 (distance Terre-Lune :76,1 km) et on attendra  le 13 novembre 2020 pour la prochaine.

Toutes les oppositions de Mars ne se ressemblent pas. Compte tenu de la forte excentricité[6] de la planète sa distance au Soleil varie d’environ 20%, contre 3,4% pour la Terre. Lorsque Mars est au périhélie[7] l’opposition sera plus spectaculaire que si elle se produit quand la planète se trouve à l’aphélie ou dans son voisinage.

C’est ainsi que la presse ne mentionne pas la plupart des oppositions  alors que certaines sont fortement médiatisées. Il s’agit des oppositions dites « périhéliques» qui se produisent quand la planète est bien évidemment en opposition mais également à sa distance la plus courte du Soleil, soit au périhélie.

Ce fut le cas pour l’opposition de Mars le 28 août 2003. La planète était éloignée de la Terre de seulement 55,8 millions de kilomètres. Elle est passée au périhélie le 30 août.  C’était le rapprochement le plus « serré » depuis 73.000 ans. On a même vu sur les réseaux sociaux des canulars (fake news) annonçant que l’on verrait Mars aussi grosse que la Lune.

Le 27 juillet  2018 la distance séparant les deux planètes sera  de 57,7 [8] millions de kilomètres, cependant, compte tenu de la forte excentricité de l’orbite de Mars elles seront plus proches l’une de l’autre, soit  57,6 millions de kilomètres, le 31 juillet, date du passage au périgée[9].

Distance Terre-Soleil exprimée en Unités Astronomiques: 1 UA  = 149.597.871 kilomètres, appelée improprement « distance moyenne de la Terre au Soleil ». L’élongation mesure l’angle séparant la planète et le Soleil, à partir de la Terre.

La planète Mars sera au périhélie le 16 septembre et la Terre sera à l’aphélie le 6 juillet. Le 27 juillet se situant entre ces deux dates les conditions sont réunies pour que l’opposition de 2018  figure dans la liste des « belles » oppositions du 21éme siècle.

 

Lors de l’opposition de 2020 la Terre et Mars seront distantes de 62,7 millions de kilomètres.

Nous assisterons à une belle opposition le 15 sept.2035, mais Il faudra attendre 15 août 2050 pour assister à une opposition périhélique : La distance Terre-Mars sera de 56 millions de kilomètres.

Le schéma ci-dessous montre les positions relatives de Mars et de la Terre par rapport au Soleil du 10 juin au 10 août 2018 avec des informations sur les distances  et le diamètre apparent de Mars.

La Terre tournant plus vite autour du Soleil que la planète Mars la « rattrape » progressivement. Ainsi le 10 juin Mars fait un angle de 48° par rapport à la direction Terre-Soleil. Cet angle diminue au fil des jours ; il vaut 30° le 01 juillet  et devient nul le 27 juillet, lors de l’opposition. 

A noter que les conditions d’observation dans la nuit du 27 au 28 ne sont pas les meilleures car la Lune sera pleine. Une éclipse lunaire se produira cette nuit là, mais la Martinique ne sera pas concernées car la Lune entrera dans l’ombre de la Terre à 14 h23 et en sera entièrement sortie à 18h19, soit environ un  quart d’heure avant son lever.

Dans la cadre de la traditionnelle  «nuit des étoiles » le CDSA en partenariat avec le CDST proposent une rencontre astronomique le vendredi 3 août. Le  thème  de la soirée sera consacré à la planète Mars que l’on observera en première partie de nuit sans être gêné par la lumière de la Lune.

Le schéma ci-dessous montre les trajectoires des planètes et de la Lune au cours de la nuit du 3 au 4 août. Les heures sont exprimées en temps local.

 

A 19 heures on observera :

-         A l’ouest, Vénus à 30° de hauteur sur l’horizon. Elle se couchera vers 21 heures.

-         A l’est, Mars à 10° au-dessus de l’horizon et un peu plus haut, à sa droite, Saturne.

-         Jupiter qui passe au méridien à une hauteur de 60°.

-         Le Dernier Quartier de Lune ne sera pas présent en première partie de nuit. Son lever se fera à 23h20. Environ 55% de la surface de son disque sera éclairée.  

Emile BIDOUX - CDSA

 juin 2018

 



[1] Le 27 juillet le diamètre apparent de Mars sera de 24,3 secondes d’arc, celui de Vénus 20’’ et Jupiter avec 38’’ sera la plus grosse planète visible dans le ciel.

Le diamètre apparent de la Lune est de 29,5 minutes d’arc le 27 juillet, soit 73 fois supérieur à celui de Mars. Pour  voir la planète de taille comparable à celle de  la Lune à l’œil nu il faudra disposer d’un appareil optique (lunette ou télescope) avec un grossissement de 80.

 

[2] Mars se lèvera à 18h39 le 27 et se couchera  05h45 le 28. Quant au Soleil, il se couchera  à 18h35 le 27 pour se lever à 05h46 le 28 juillet.

 

[3] Les astronomes apprécient l’éclat d’une étoile ou d’une planète par sa magnitude, terme moderne équivalent à ce que les anciens appelaient « grandeur ». Les corps célestes lumineux étaient répartis en classes numérotées  de 1 à 6. Les plus brillants étaient de classe 1 et la classe 6 regroupait ceux qui étaient à la limite de visibilité à l’œil nu. L’échelle des magnitudes est bâtie sur le même principe : Une étoile/ planète brillante aura une faible magnitude, pouvant être négative et inversement. Pour observer une étoile de magnitude supérieure à 6 il faut disposer d’une lunette ou d’un télescope.

Le 27 juillet Mars aura une magnitude de -2,8, Vénus -4,2 et Jupiter -2,1

 

[4] Planètes supérieures : Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. Les planètes inférieures : Mercure et Vénus situées entre le Soleil et la Terre ne sont jamais en opposition.

 

[5] Ne pas confondre avec la révolution sidérale qui ramène la planète dans la même direction d’une étoile. La révolution sidérale est d’autant plus grande que la planète est éloignée du Soleil, contrairement à la révolution synodique qui combine les mouvements de la Terre et de la planète.

 

[6] L’excentricité d’une ellipse mesure son « d’aplatissement » par comparaison au cercle dont l’excentricité nulle. L’excentricité de Mars est de 0,0934, soit 6 fois plus élevé que la Terre. C’est cette forte excentricité de Mars qui a permis à Kepler (1571-1630) de formuler les 3 lois qui régissent le mouvement des planètes en s’appuyant sur les observations très précises de l’astronome danois Tycho-Brahé (1546-1601).

 

[7] Le périhélie est le point de l’orbite (ellipse) de la planète le plus proche du Soleil et l’aphélie le plus éloigné. Mars passera au périhélie le 16 septembre 2018 (Distance Soleil-Mars : 206,7 millions de km)  à l’aphélie le 25 août 2019 (Distance Soleil-Mars : 249,2 millions de km).

La Terre sera à l’aphélie le 6 juillet (distance Terre – Soleil : 152.096.00 km). Elle est passée au périhélie le 3 janvier (distance Terre-Soleil 147.097.000 km).

 

[8] A cette distance la lumière du Soleil réfléchie par la planète Mars met environ 3 minutes pour nous parvenir. Quand Mars est en conjonction, soit le plus éloignée de la Terre, la lumière ou tout autre signal radio met 21 minutes pour être capté sur la Terre.

 

[9] Une planète est au périgée  lorsqu’elle est à sa distance la plus courte de la Terre et à l’apogée lorsqu’elle est le plus loin de la Terre.



 
:: Ephémérides
 .: CIEL du mois

 .: CARTES du ciel

 .: Ephémérides annuelles
   . Phases de la Lune
   . Eclipses de Lune
   . Visibilité des planètes
   . Conjonctions et
     oppositions des planètes

 
:: Articles
 Mars en opposition le 27 juillet
L’opposition de la planète Mars du 27 juillet 2018. La planète Mars, connue également sous le...
 
 


Conditions d'utilisation du site  |   Contacts  |   Présentation du CDSA  |   Plan du site  |   Liens

Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie - CDSA Martinique


CDSA Martinique - Conception graphique David NOËL