Accueil  | Présentation du CDSA .: www.cieltropical.com ::
Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie
Comité de Rédaction : Emile BIDOUX  -   Dernière mise à jour : 15 Novembre 2018  |  Prochaine mise à jour : 15 Décembre 2018
(Des mises à jour peuvent intervenir avant la date en fonction des événements)
 ::: Contact    Martinique : latitude : 14°N / longitude : 61°W    Participer aux activités  |   Espace membre |  Adhérer   

 Le CDSA Martinique :
 Historique,
 principes, enjeux
.: plus... 

 
:: Formes d'intervention

.: plus... 

 
:: Activités en cours
.: Décembre 2018
.: Septembre 2018

.: voir aussi :
    - "Les infos du CDSA"

 
RUBRIQUE
INSTRUMENTS
 
Objet céleste
Objet céleste
Croissant de Lune
du 26 septembre 2009
© photo E. Lostau
 
Bien Observer le Soleil
 
:: Navigation  

RUBRIQUE "POUR BIEN DEBUTER"

:: La comète Wirtanen dans notre ciel

  

Une comète dans notre ciel en fin d’année

Enfin ! Une petite comète vraisemblablement visible à l’œil nu s’invite en cette fin d’année 2018. Il s’agit de 46P/Wirtanen[1] bien connue des astronomes amateurs qui tourne autour du Soleil en 5,4 années. C’est la plus petite comète répertoriée, son diamètre est de 1,2 km, soit 10 fois plus faible que celui de la célèbre  comète de Halley[2]. Elle fut découverte en 1948 par l’astronome américain Carl Alvar Wirtanen (1910-1990).

Le 12 décembre 2018 elle passera à sa plus courte distance du Soleil, soit 158 millions de km et quatre jours plus tard, le 16 elle sera à moins de 12 millions de km de la Terre, soit à environ 30 fois la distance qui nous sépare de la Lune.

Sa courte période implique qu’elle ne s’enfonce pas dans les profondeurs du système solaire, en effet son aphélie[3] est de 5,13[4] U.A, soit la distance séparant Jupiter du Soleil. 

Sa magnitude[5] pourrait descendre à la valeur 3,5 et la rendre ainsi visible à l’œil nu. Mais il ne faut surtout pas s’attendre à ce qu’elle déploie une queue resplendissante.

On pourra commencer à la guetter dans le ciel crépusculaire à partir de la fin du mois de novembre. En novembre elle se lève vers 16 h et se couche vers 04 h. On la voit donc toute la nuit. Elle passe au méridien de la Martinique en milieu de nuit et mi-décembre elle passera presque au zénith.

Voir Schèmas en fin d'article. 

La nature des comètes

Depuis l’antiquité les hommes se sont interrogés sur la nature des comètes.  Les grands noms de l’astronomie ont tenté de percer leurs secrets : Aristote (384 – 322 AV J-C), puis Tycho-Brahé (1546-1601), Galilée (1564-1642) Kepler (1571-1630) et surtout Halley (1656-1742).

Depuis plus de deux siècles nous savons que les comètes sont, comme les planètes, des objets soumis au champ de gravitation solaire. Elles se déplacent sur des orbites très excentriques qui les emmènent, dans certains cas, à de très grandes distances héliocentriques (du Soleil), au-delà de l'orbite des planètes géantes les plus lointaines. Notre connaissance de la nature physique des comètes est plus récente. C'est vers 1950 que l'américain Fred Whipple a émis l'hypothèse qu'il s'agissait de petits corps d'un diamètre de l'ordre de quelques kilomètres, constitués essentiellement de glace d'eau et de roches. Les observations récentes ont confirmé cette hypothèse.

Loin du Soleil les comètes ne sont constituées que de leur noyau, ce qui les rend inaccessibles à l'observation, compte-tenu de sa petite taille et de son faible éclat. Lorsque la comète se rapproche du Soleil la température de la surface du noyau s'élève et les glaces se subliment (passent de l’état de glace à celui de vapeur), entraînant l'éjection de gaz et de poussières. Ces poussières, diffusant la lumière solaire, émettent un rayonnement observable depuis la Terre. On voit apparaître une "chevelure", encore désignée par son nom latin "coma", qui s'étend au fur et à mesure que la comète se rapproche du Soleil. Si la comète est suffisamment "active" - c'est-à-dire si l'éjection de gaz et de poussières est suffisante, on voit se dessiner deux queues, l'une large et incurvée, l'autre étroite et rectiligne. La première est due à des poussières qui diffusent la lumière solaire ; la seconde est due à des gaz ionisés dont la fluorescence est excitée par le rayonnement solaire.

La queue de poussière, pouvant se déployer sur plusieurs millions de km ne la suit pas toujours ; en fait, elle est toujours opposée au soleil. Elle suit la comète à l'approche du soleil et la précède lorsqu'elle s'en éloigne. Les particules laissées à l'arrière par la comète deviennent alors un "fleuve" de poussières dans l'espace, s'étirant le long de la trajectoire (orbite) de la comète autour du soleil. Une comète a une orbite chaotique, épisodiquement perturbée par le mouvement des planètes du système solaire.

Quand la Terre travers l’un de ces «fleuves de poussières » on assiste à une pluie d’étoiles filantes.

 

 

 

Emile BIDOUX

Octobre 2018



[1] Depuis 1995, l'Union astronomique internationale désigne les comètes ainsi.

D'abord, un préfixe: C/ pour les comètes de période supérieure à 200 ans. P/ pour les comètes à courte période (moins de 200 ans) précédé du rang de la découverte et  suivi du nom du ou des découvreurs.

 

[2] La comète de Halley a une période de 76 ans. Son dernier passage au plus prés du Soleil a eu lieu le 9 février 1986.

 

[3] Aphélie : point de l’orbite d’une comète (planète) le plus éloigné du Soleil. Le plus proche est le périhélie.

[4] U.A pour Unité Astronomique qui vaut 149 597 871 km, proche de la distance moyenne Terre-Soleil.

 

[5] La magnitude mesure l’éclat d’un astre. Plus la magnitude est faible et plus l’astre est brillant. On admet que l’œil humain peut percevoir des objets célestes jusqu’à la magnitude 6, au-delà il faut utiliser un instrument optique.

 



 
:: Ephémérides
 .: CIEL du mois

 .: CARTES du ciel

 .: Ephémérides annuelles
   . Phases de la Lune
   . Eclipses de Lune
   . Visibilité des planètes
   . Conjonctions et
     oppositions des planètes

 
:: Articles
 La comète Wirtanen dans notre ciel
   Une comète dans notre ciel en fin d’année Enfin ! Une petite comète vraisemblablement visible...
 
 


Conditions d'utilisation du site  |   Contacts  |   Présentation du CDSA  |   Plan du site  |   Liens

Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie - CDSA Martinique


CDSA Martinique - Conception graphique David NOËL